Cafe-Med.net

Un gars Une fille
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5
 
Post new topic   Reply to topic    Cafe-Med.net Forum Index -> La Salle de Garde : Pour Se Détendre Entre La Fac et l'Hopital -> Libre Service
Previous topic :: Next topic  
Author Message
MystiquE
Hyper Actif
Hyper Actif

Offline

Joined: 16 Aug 2006
Posts: 456

PostPosted: 30/05/2008 11:25:49    Post subject: Un gars Une fille Reply with quote

hmm, bon d accord j ai quelque minutes d avance sur vous des fois quelque heures vais ça ne depasse jamais une journee,bistouri ecrit a fur et a mesure, et a chaque qu il finalise un paragraphe il le poste aussitot sur le forum
sinon pr la suite de l histoire ,je ne la connais vraiment pas
c est une declaration sous serment Indifférent
Back to top
Publicité






PostPosted: 30/05/2008 11:25:49    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
NiGmaSoLo
Très Bavard
Très Bavard

Offline

Joined: 12 Aug 2006
Posts: 911
Localisation: Casablanca

PostPosted: 31/05/2008 00:31:05    Post subject: Un gars Une fille Reply with quote

Bon ben Bistouri on atttend la suite ou alors on kidnappe ta muse Mystique Indifférent
__________________
Give Me Coffee(Med) and No One Gets Hurt.
Il ne savait pas que c'était impossible, alors il l'a fait. (Twain)
Back to top
Visit poster’s website
BisTouri
Débutant
Débutant

Offline

Joined: 09 Apr 2007
Posts: 48

PostPosted: 31/05/2008 19:34:29    Post subject: Un gars Une fille Reply with quote

Salut Nigma
Non je m'exécute

Chapitre 8
Imane nous apporta le café dans l cpetite chambre qui me tieny de bureau
Devant le regard intelligent et éternellement curieux de Driss j'entrepris de relater l'histoire depuis le matin au

moment de recevoir l'appel jusqu'au pseudo kidnapping de Chadir
La journée a été riche en déconvenues, mon spitch dura une vontaine de minutes sans aucune interromption de sa part
Driss resta silencieux alors que j'avais fini depuis une minute
Je le comprenais
Il est difficile de rester professionnel lorsque des éléments affectifs sont en jeu, Driss ne pouvait pas se mettre à

ma place, mon enfant n'est pas un fait, c'est ma vie, je n'étais pas l'inspecteur Houman mais le père dont on menace la

famille, il jaugeait tout ça.
J'avais pour ma part besoin d'un oeil extérieur, d'une opinion objective, et j'en avais d'autant besoin que j'ai

l'opinion de Driss en haute estime.
- Sais-tu pourquoi le Ministre t'appelle? me demanda-t-il enfin
- Non,je ne sais pas, ça doit être une affaire qui le concerne personnellement, il doit être dans la merde conclus-je
- As tu essayé d'en savoir plus?
- Oui j'ai essayé confirmé-je mais les éléments que j'ai en ma possession ne m'orientent guère
- Quels sont ces éléments
- Un accident qu'a eu sa fille, quelque cose de dérobé de chez lui apparemment hier c'est tout ce que je sais
- Et comment il a eu ton contact?
- Je ne sais pas mais je ne crois pas que cet élément soit important
- Tu tiens vraiment à avoir cet entretien avec lui?
- Pas au point de mettre la vie de mon fils en danger, mais oui
- Pourquoi y tiens tu?
- Question de carrière et d'ouvertures possibles Driss, malgré tout, je me languis à Bernoussi
- Pourquoi ne t'excuse tu pas pour cet entretien? tu cesserais de te faire du mauvais sang, tu as obligé d'autres

Ministres dans le temps, tu sais ce que c'est, le pouvoir rend ingrat
- j'y pense aussi dis-je en répondant à la question et en ignorant sa remarque mais je tiens à savoir ce qui a

nécessité une levée d bouclier au point d'en arriver à ce genre de menaces
- A mon avis Driss, le Ministre doit avoir de gros soucis, des gens bien placés doivent vouloir sa chute et tu

représentes sa chance de se maintenir. Ils ne doivent pas trop apprécier, ces gens là doivent avoir de solides

relations dans la maison pour avoir eu ce mode opératoire

La maison était dans le jargon le Minsitère de l'Intérieur
- J'ai abouti à la même hypothèse, mais beaucoup de zones d'ombre demeurent. D'abord que peux-tu me dire du Ministre?
- Le Ministre dit-il avec une moue, un gars qui a fait Plolytechnique, bon vivant, assez capable mais pas prêt de

remuer ciel et terre pour changer le monde, typiquement la personne qui sied à ce poste, actuellement son souci majeur

est de surveiller les islamistes et de faire la promotion des différents pouvoirs en place
- A-t-il entrepris quelque chose contre des hauts bonnets dernbièrement?
- Pas à ma connaissance Houman, mais tu sais ce que c'est, dans ces postes tu as beaucoup trop de personnes qui ont un

intérêt quelconque à te voir glisser dans les escaliers, tant à l'intérieur que des puissances extérieurs, il est

quasimment impossible de savoir qui a le plus intérêt à le faire tomber

Driss alluma une cigarette me regarda :
- Houman, d'après ce que tu me dis les personnes qui dont derrière tout ça sont au courant de l'appel téléphonique de

ce matin, leur temps de réaction a été beaucoup trop rapide, je crois donc qu'ils étaient au courant de cet appel avant

ce matin

Cette idée ne m'avais pas frolé l'esprit, c'était juste, préparer tout le kidnapping, la bombe, l'appel à ma femme a du

prendre plus que deux heures de préparation et soudain je me rappellais ma bagnole

- Nous pouvons en avaoir le coeur net, Chadi dit que la gars qui a prétendu être son oncle est venu dans ma bagnole

dont le moteur est mort, si c'est ça ils ont du changer le moteur et ça ça prend beaucoup de temps

Nous descendimes au garage
Ma bagnole était garée à l'endroit où je l'vais laissé
Précautionneusement nous en fimes le tour, j'ouvris le capot
Un splendide moteur neuf était installé

- Tu as vu juste, les gars savaient que le Ministre allait m'appeler

Nous remontâmes les escaliers
Ces gens là sont venus menacer ma famille
Si j'abdiquai je ne serais plsu jamais rassuré
Je ne pourrais jamais plus dormir tranquille
Ils m'auraient ôté la sécurité
Je me rappelais le jour des attentats de Casablanca, pendant cette semaine, les gens avaient soudain senti que l'Etat

ne parvenaient pas à leur donner la sécurité, j'ai vu les gens désemparés, ils vaient soudain la sensation qu'ils

étaient exposés, que leur sécurité était un mirage
J'ai le même sentiment aujourd'hui, au fond de moi, je savais que je n'avais pas le choix, se cacher, capituler,

c'était accepter la protection de ces malfrats
C'était vivre dans la crainte
Refuser cette protection, c'était exposer les miens
j'entendis la voix de Larbi crier:
Carcasse, tu trembles? Tu tremblerais bien davantage si tu savais où je te mène

A côté de moi Driss silencieux me laissait aller à mes pensées, j'vais retrouvé une sensation familière, celle que

j'avais il y a une dizaine d'annés, la sensation que Driss suivait le fil de mes pensées
- Que me conseilles tu Driss?
- Houman, la décision t'appartiens, je ne veux pas peser dessus
Driss m'a pendant toute la soirée parlé en ami
A aucun instant il ne m'a parlé en tant que haut responsable
j'étais déçu, ma fierté voulait que je m'en tienne là, mais je la ravalais
- Dans ton service, tu n'as personne qui peut m'aider
- Quel genre d'ide veux tu Driss
- Investigations, recherche de mobiles, retrouver la trace de l'appel que j'ai reçu
- Peut être je pourrais avoir une ou deux personnes, mais ça prendra du temps
C'était un refus poli
- Merci Driss
- Que comptes tu faire Driss?
- Prendre un congé et veiller sur les meins jusqu'à ce que kes choses se tassent
- Et pour l'entretien avec le Ministre?
- Je ne crois pas que j'irais, le jeu ne vaut pas la chandelle
Je regardai Driss, je ne savais pas s'il m'a cru ou non, en tout cas, il n'a rien fait paraître
- Je ferais de mon Mieux Houman
- Merci Driss dis-je en l'accompagnat à la porte
J'avais le cieur en deuil
Driss me ragarda, il était désolé cela se voyait
J'étais désolé aussi
quelque chose s'était cassé
- Prend soin de toi Houman dit-il
- Ok Driss
je refermais la porte
Ainsi, le serment que Larbi nous avait fait juré à été violé par mon meilleur ami
Il est vrai qu'il ne pouvait pas faire grand chose, mais je crois qu'a sa place j'aurais soulevé ciel et terre
Je le comprenais, il ne pouvait rien faire, mais je lui en voulais de ne pas essayer, même sans espoir de résultat,

juste par amitié
Je me sentis abandonné
Ah Driss le rationnel
Même ce qui bat dans sa poitrine c'est du cerveau
Il devait être aussi endeuillé que moi de notre amitié, je lui avait peut être demandé l'une des rares choses qu'il ne

peut pas apporter, mais qu'il n'ait pas essayé de le faire me martyrisait le coeur
Imane vint me voir
- Je l'ai entendu dire qu'il fera de son mieux pour nous aider
- Oui chérie dis-je le coeur serré
Si Driss voulait raiment se décarcasser pour moi, il aurait dit qu'il allait voire ce qu'il pouvait faire
Je le connaissais trop bien
L'autre chose qui m'vait fait mal est que Driss m'a mal jugé; en me voyant, en discutant avec moi par des signes à

peine perceptibles mais infailibles, il m'a montré qu'il me croyait rouillé
Driss m'a enterré
Sauf que je n'avais pas envie de mourir

J'entrai dans mon bureau et je pris du fond d'un tiroit une petite clé dorée
Je sortis une cassette et je l'ouvris avec la clé
Son contenu m'attrista, j'avais un poids sur les épaules
Je remuai ma tête en soulevant mes épaules comme por m'en débarasser
puis je regardai de nouveau les papiers contenu dans la casset, c'était le moment de faire le tri
A ce moment là mon téléphone sonna
c'était Hamid
Que me voulait il lui aussi à cette heure, je pensais à une urgence et décidait de demander à Hamid de s'en occuper
- Allo dis-je
- Bonsoir Houman
Mon coeur fit un bon dans ma poitrine
- Tout se passe bien?
- Oui tout se passe bien
- Merci de l'appel
- Je t'en prie dit Hamid
Hamid n'avait pas prononcé la phrase de code, celle aui avait fini par m'exaspérer Hamid à l'appareil
ça devait être sérieux
Je regardais la cassette devant moi,
Tout consordait
Je pris de la cassette un téléphone Thouraya et j'appelais un numéro, un Thouraya aussi
Hamid me répondit à la première sonnerie
- Houman, il y a du grabuge
- Que se passe-t-il?
-On me fait durveiller?
- Par qui
- Par un jeune qui habite l'immeuble
- c'est quel type de garçon
- Un serpent
- Venimeux?
- Trés
- C'est tout?
- On m'a envoyé un assassin
Mon coeur précipita ses bonds
- Quel type d'assassin?
- Un vrai pro, il a une corde à la ceinture et une dague tranchante qu'il met derrière le jean, pas d'arme à feu, un

mec balaise probablement boxeur
- Qu'en penses tu?
- Ils passeront te voir je crois
- Que font-ils maintenant?
- Il sont postés près de mon immeuble et attendent probablement un coup de fil
- Ok Hamid, rejoins moi et prend avec toi Ahmed le chauffeur de taxi
- Ok j'arrive


Abderrhamn laissa la mobylette près de la mosquée à deux cents mètres de la rue Anam ou habitait Yousef
Abderrahman laissa Youssef le préceder d'une dizaine de mètres; on entendait un ivrogne insulter le monde entier
- N3al dine Mirikane? n3AL dine lmarocain
Youssef prit la rue, l'ivrogne
- Une cigarette a laghzal
Youssef continua son chemin
Ce fut autour de Abderrahman, l'ivrogne se cramponna à lui, il lui décocha un coup de poing en silence
L'ivrogne s'effondra sans un soupir de tout son long

La rue était déserte
Abderrahman choisit un coin sombre et fit signe à Youssef qui le rejoignit
Youssef s'assit et Abderrahman l'imita
- On fait quoi miantenant? demanda Abderrahman
- On attend l'appel du chef
- Met alors ton téléphone en mode vibreur, moins il y a du bruit mieux c'est
L'air avait fraichi, ils fumèrent en silence

Après dix minutes, l'ivrogne se leva en geignant et quitta la rue
- Bon débarras dit Abderrahman un peu plus et il serait devenu génant
- Ce n'est qu'un ivrogne
- C'est un témoin dit Abderrahman
Youssef pensa,et peut être que c'est ainsi qu'il me considère
Pendant trente minute, une seule voiture passa dans la rue
Abderrahman nota avec satisfaction
Le téléphone de Youssef vibra
- Allo
- C'est Amine
- Oui Chef
- Abderrahmane est avec toi?
- Oui
- Dis lui d'y aller, et accompagne le
- Ok dit Youssef d'une voix étranglée

Ils glissèrent dans la maison, un silence compler y régnait
Youssef suivi d'Abderrahman se postèrent prés de la porte de Hamid
- Il n'y a aucun bruit chuchota Youssef
- Ne doivent-ils pas être en train de boire et de baiser en ce moment? demanda Abderrahman en mettant sa cagoule
Youssef ne répondit rien
Abderrahmane poussa la porte, elle s'ouvrit toute seule, elle n'état pas fermée, il se faufila avec agilité à

l'intérieur
Il n'y avait personne
Il alluma la lumière, ferma la porte derrière Youssef
- Alors blanc bec explique toi
- Ils étaient là je te jure
- Depuis tout à l'heure tu n'arrêtes pas de me donner des ordres, les blanc becs comme toi, j'en ai connu, des lavettes

des fils de putes tortueux qui vendraient le cul de leur mère, la plupart je les ai baisés, au propre comme au figuré,

ils ne marchent toujours pas droit mais plus pour les mêmes raisons
- On doit avertir le Chef hurla Youssef en prenant son mobile
- Rien ne presse dit Abderahman en le lui enlevant des mains
Youssef se sentit saisir la nuque, ses cervicales allaient exploser, ses yeux s'injectèrent de sang alors Abderrhman le

lâcha
Il était à plat ventre sur le lit
Il vit Abderrahman ouvrir sa braguette
-Finalement dit ce dernier je crois que je vais tater ton petit cul dit-il
Youssef poussa un hurelement, la main d'Abderrahman lui prit la gorge, il suffoqua
Le portable de Youssef sonna
Abderrahman l'actionna
- Normalement tu as terminé dit la voix
- Il se sont cassés chef, le petit jeune s'est fait repérer
- Pas de trace d'eux
- Non mais il y a un ivrogne qui s'est frotté à moi dans le coin de la rue auquel j'ai donné un coup de poing
- C'est certainment Hamid
- maintenant que j'y pense, en s'affalant ses bras ont entouré ma ceinture il a du voir que j'avais un couteau, peut

être a-t- il senti la corde aussi?
- Vous êtesoù?
- toujours à la maison de Hamidr
- Tu fais quoi?
- j'entre le métier dans le jeune
- ne lui fais rien entendit Youssef depuis le combiné la voix soudain sévère d Amine, vous avez encore du boulot
- Ok chef dit Abderahman de mauvaise gràce
- Passe moi Youssef dit la voix
Abderahmane passa le combiné, et remis son engin dans son pantalon
Toujours horrifié Youssef hurla
- Chef, je n'y suis pour rien, ils étaient là
- Calme toi Toussef, Abderrahmane est une brute mais il ne te touchera pas
- Il allait me baiser, il allait le faire
- Tu as eu de la chance mais j'avais prévu que vous puisiez faire chou blanc , Hamid est un malin, j'aurais besoin de toi pour quelque chose de plus important, demande à cett brute d'Abderrahmane de passer me voir, dans mon bureau, j'y suis encore
Youssef raccroche, non ce n'étit pas perdu encore, mais il devait se racheter coûte que coûte
Back to top
MystiquE
Hyper Actif
Hyper Actif

Offline

Joined: 16 Aug 2006
Posts: 456

PostPosted: 01/06/2008 22:19:55    Post subject: Un gars Une fille Reply with quote

je commence a craindre pour ma vie la!
stp eloigne ce abderrahman de cette histoire ,qu il fasse un accident, ou qu on lui diagnostique une maladie incurable
mais tarde pas trop a nous raconter la suite
je commence deja a m impatienter
PS: kissgirl
Back to top
MissMix
Très Bavard
Très Bavard

Offline

Joined: 03 May 2008
Posts: 800
Localisation: Earth for the moment!
Faculté: FMPF

PostPosted: 26/08/2011 00:21:06    Post subject: Un gars Une fille Reply with quote

Choqué Mais elle est où la fin ? Larmes
Je viens de découvrir ce sujet, je me demande cmt g pu passer outre d'ailleurs.
J'avais ds l'idée de commencer une série intitulée: "un gars/ une fille" y a longtps de ça avt mm d'avoir vu le topic ms je laisse tomber... l'écriture n'est vrt pas mon truc.. je préfère lire flemmardise oblige ..
Sinon style envoûtant et imagination débordante, c t un plaisir de te lire Bistouri.. Reviens dès que possible Rire
__________________
Back to top
BisTouri
Débutant
Débutant

Offline

Joined: 09 Apr 2007
Posts: 48

PostPosted: 31/03/2013 21:42:20    Post subject: Un gars Une fille Reply with quote

Hello!
Une longue absence ! Oui, mais pour la bonne cause
Retrouvez mon roman d'aventure ici
http://www.amazon.fr/dp/B00C4CVEY8

Bonne lecture
Et n'oubliez pas pour ceux qui le lisent de me laisser un pti commentaire, ça fait plaisir Rire
Imad
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Cafe-Med.net Forum Index -> La Salle de Garde : Pour Se Détendre Entre La Fac et l'Hopital -> Libre Service All times are GMT
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 of 5

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group